Dans un arrêt du 28 février 2018, la Cour de cassation valide la décision rendue par la Cour d’Appel de Versailles et confirme que l’employeur n’a pas a indemniser le salarié du préavis qu’il se trouve dans l’incapacité d’exécuter à raison de la perte de son permis de conduire, nécessaire à l’activité. (Cass, Soc, 28 février 2018, n°17-11334)