Le décret du 15 décembre 2017, applicable aux licenciements prononcés à compter du 18 décembre 2017, vient préciser que le salarié dispose d’un délai de 15 jours suivant la notification, pour demander à son employeur des précisions sur les motifs de son licenciement. Cette demande doit être effectuée par lettre recommandée avec AR ou lettre remise en main propre contre récépissé. L’employeur dispose quant à lui de 15 jours à compter de la réception de cette demande pour y répondre.

L’employeur peut également, de lui même, préciser les motifs du licenciement dans ce même délai de 15 jours.

(Article R1232-13 et R1233-2-2 du Code du travail)